La Soka Gakkai internationale

Soka Gakkai

La soka gakkai Internationale ou SGI est une organisation bouddhiste laïque. Elle compte actuellement plus de 12 millions de membres à travers le monde. L’objectif est de défendre les enseignements basés sur le Sûtra de Nichiren, un moine japonais du 13e siècle. Aujourd’hui, le mouvement se répand dans le monde entier.

Historique de la SGI

La Soka Gakkai ou « société pour la création de valeurs » en français est un mouvement fondé en 1930 par Tsunesaburo Makiguchi qui s’inspire des enseignements de Nichiren. Au départ, elle avait pour mission de « transformer la société japonaise » afin que tout le monde puisse atteindre l’épanouissement et le bonheur dans sa vie.

L’idée de Tsunesaburo Makiguchi était contraire aux principes du gouvernement militariste. De la sorte, il fut emprisonné et mourut en prison. Et c’est Josei Toda qui devient le second président en 1950 en mettant en avant « la révolution humaine ». L’autonomisation individuelle fait partie de l’une des bases de la SGI.

Actuellement, cette organisation est devenue un grand réseau mondial de bouddhistes. Elle met surtout en avant les activités communautaires dans différents domaines : arts, cultures, etc. De nos jours, on peut compter 90 organisations affiliées réparties dans le monde entier.

Objectifs des membres de la SGI

La charte de l’organisation soka gakkai a été signée en 1995 relevant le principe de Nichiren qui vise principalement l’épanouissement de l’être humain. L’objectif est que tout le monde puisse vivre dans le bonheur sans empiéter sur celui des autres. La création de valeur, la confiance et l’harmonie sont donc trois éléments fondamentaux des enseignements de Nichiren.

Shakyamuni, Gautama ou Siddharta, un prince d’un royaume indien a abandonné le trône pour se concentrer sur la vie humaine. En effet, depuis son jeune âge, il réalise déjà que tout être humain doit passer par quatre phases : naissance, maladie, vieillesse et mort. Il a donc décidé d’aider les Hommes à trouver une solution pour faire face à cette triste réalité. Il fut par la suite connu sous le nom de Bouddha signifiant « l’éveillé » et ses enseignements se propagent partout dans le monde. Par la suite, on a constaté l’apparition de nombreuses écoles qui ont mis en avant ses enseignements basés sur la philosophie du bouddhisme, un enseignement qui vient en réponse à la souffrance humaine, car il permet à tous de révéler le potentiel de chacun, quel que soit l’âge et le sexe.

Développement de la Soka Gakkai

Josei Toda encourage le changement positif dans la vie intérieure des membres. Ce qui aura automatiquement un impact sur leur environnement extérieur. C’est donc l’aspect « humaniste » du bouddhisme qui est mis en avant. On tient d’ailleurs à noter que le bouddhisme pratiqué par la SGI est un enseignement dynamique.

Progressivement, le mouvement soka gakkai s’est développé d’une manière remarquable à l’échelle internationale. Daisaku Ikeda a été ensuite nommé troisième président de l’organisation avançant la théorie de la paix durable. Grâce à sa rencontre avec de nombreuses personnalités de nationalités différentes et réputées dans différents domaines, la SGI rencontre un franc succès au niveau mondial.